24/04/12

 

Voici les histoires sims que j'ai aimé lire pendant que je créais les miennes :

L'inspiratrice :

t_Bannierelavioque

Ernestine, l'attachante simette senior créée par Fonsine.
La Vioque, c'est la première histoire que j'avais lue.
Forcément, je ne l'oublierai jamais ! Entre deux visites aux autres blogs de Fonsine,
n'oubliez pas de découvrir aussi celui-ci. C'est cette histoire qui m'a donné envie d'en faire une aussi.

Celui qui sait tout à la fois attendrir et faire rire :

t_468_60_mawuto

Entre l'histoire du petit Rénald à Zarbville sur les "Sims d'Aurélien" et La Béotie se peuple
(tiens c'est vrai, celle-là est un legacy, je l'oublierais presque), vous avez l'embarras
du choix pour savourer l'humour et la fraîcheur du style d'Aurélien.

Ceux qui me touchent, me charment avec leur univers tout personnel :

techetbanniere0509043pi

Le touchant Techet est un jeune sim extra-terrestre échoué chez les Sims.
Une histoire au parfum unique de poème, de voyage sur une autre planète,
dont on ne revient pas tout à fait pareil. 

AnitaBannierePub

La vie mouvementée et pleine d'embûches de la jeune Anita Padbol.
C'est si bien raconté et mis en scène qu'on se croirait dans la vraie vie.
En prime, des conseils pour faire une histoire de sims, dans lesquels tous les auteurs,
dont moi, se reconnaissent.

banniere_LPMDF

Farfasims et son héroïne, Brigitte, c'est une aventure passionnante que vous lirez d'une traite.
Promis, vous allez adorer !

banni_repetite

banniere_SimsalaPoupouss

Poupouss (ci-dessus) et Missing (ci-dessous), deux talents qui s'affirment
à chaque nouvelle histoire.
J'aime particulièrement chez Poupouss l'histoire de Zofia.
Chez Missing, "La famille d'abord" que j'apprécie particulièrement
permet d'accéder à ses autres blogs. Tous valent le détour.

t_Forgottendale_banni_repetite1

Banni_re_ANNIE

Anmi est l'auteur d'une histoire en forme de documentaire pédagogique sur les pompiers,
un milieu qu'elle connaît bien. Pour moi, l'une des plus belles histoires de Sims.

Celles que j'admire :

FORUTNA_1
(Fortuna)

bannieredelise
(Delise)

petitebanni_re
(Delise)

Oui, j'admire tout particulièrement ces auteurs pour leur style d'écriture très affûté.
Qui plus est, leurs histoires sont tout simplement géniales, prenantes, inoubliables.

6106283_p
Chouette ! Cette géniale histoire aux allures de roman policier,
écrite par GGof, doublée d'une histoire d'amour merveilleuse et
merveillement bien racontée, a maintenant son blog. A ne pas rater.

Sans oublier :

Simalpino, une autre histoire se déroulant à Véronaville, par Kerglas. Attention il est écrivain !

simalpino

Savourez les jolies photos et les sims habillés de costumes d'époque dans l'histoire de l'amie Julie, se déroulant sur plusieurs générations.

bettyboopjade

Et puis les Sims 2 de Tsilia, qui parlent des Lalouche de Zarbville et des familles de Montsimpa :

When I am a sim addict

Et puis chez Zundapp (clic) vous retrouverez la chronique de tous les sims des quartiers du jeu,
y compris Véronaville, bien sûr.

 

Le cercle des histoires de Sims :

C'est une adresse regroupant de nombreuses histoires de Sims, 1, 2 ou 3, liées les unes aux autres par le petit logo que vous pouvez voir au bas de la page d'accueil de ce blog : en cliquant sur les petites flèches, à gauche ou à droite, vous accédez à l'histoire précédente, ou à la suivante, et ainsi de suite sur les autres blogs et sites inscrits. Toutes ces histoires sont sélectionnées en fonction de leur qualité, tant pour l'écriture que pour la présentation. Il y en a pour tous les goûts, des challenges aux récits scénarisés.

Pour accéder au Cercle et à la présentation des histoires, cliquez ici :

boutoncercle

 

Et puis... visitez les deux liens que j'ai mis colonne de gauche sous le titre : "les mêmes, ailleurs". Ils sont en anglais mais vous y retrouverez les jeunes héros de Véronaville sous de nouvelles et intéressantes aventures. 

 

Posté par ca_mi_phi à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05/05/12

- Making of -

Quelques mots sur les sources d'inspiration de cette histoire, en relation avec les personnages, tels qu'ils sont présentés dans le jeu Sims 2.

A l'arrivée dans le quartier, les familles Capp et Monty (Capulet et Montaigu) sont ennemies, comme il se doit.

Chez les Monty, Patrizio, le patriarche, n'a que quelques jours à vivre, il meurt très rapidement. Isabella, son épouse, se retrouve seule avec Roméo et Mercutio, qui sont frères dans ce jeu, et lui survit un certain temps. Cela lui laisse éventuellement, si on le décide, le loisir de fréquenter Consort, seul lui aussi, son épouse décédée étant enterrée dans le petit cimetière jouxtant le manoir Capp.

Dès l'arrivée dans ce foyer, le jeu a tout prévu pour mettre en scène le combat entre Tybalt et Mercutio, après nous avoir invités à faire venir Juliette, pour un rendez-vous avec Roméo.

Les débuts de cette histoire étaient donc cousus de fil blanc. 

Juliette est d'aspiration "famille", sa famille est sa priorité. Mais Roméo, lui, a pour aspiration l'amour ; autrement dit, tout en étant amoureux d'elle, il cherche par ailleurs à faire, sans attendre, de nouvelles conquêtes : interprétation toute simsienne de l'oeuvre de Shakespeare qui, dès le départ, met du piment dans leur relation. Tout au long de sa vie, les désirs de Roméo seront de séduire, hors de son foyer. D'où certains évènements de l'histoire que vous avez pu lire ici.

Mercutio, lui, est d'aspiration "popularité", tout comme Puck. L'amitié et la réputation sont essentielles à leurs yeux. Mercutio est présenté, dans sa biographie du jeu, comme un adolescent "bonhomme et chaleureux, le saltimbanque du clan". Puck, lui, est typiquement, dans le jeu, ce garçon romantique et un peu dans la Lune que décrit Mercutio au tout début de mon récit. Je trouve qu'ils se complètent admirablement. Tout au long de l'histoire, j'ai tenté de rester fidèle à leur personnalité de base. Pour cette raison, j'ai évité de créer une brouille entre eux au sujet d'Hermia, dont ils sont tous deux épris au départ, selon les données du jeu. Cette amitié sacrée, que rien ne vient jamais menacer, compense en partie les désordres de la vie de Mercutio.

Hermia et Puck sont les deux seuls personnages dont j'ai radicalement changé le look dès le début : pour moi ils symbolisent la candeur, la douceur, la simplicité et la fidélité. Tout au long de leur vie, ils gardent une apparence juvénile, le temps n'a pas prise sur eux. C'est une relation idéale mais qui passe au second plan de l'histoire, car, c'est bien connu, les gens heureux n'ont pas d'histoire.

Je n'avais pas du tout prévu ni imaginé que Mercutio et Juliette deviendraient si proches. Cela s'est fait dans le courant du jeu, à mesure qu'ils évoluaient, l'un et l'autre, dans leur carrière. Je n'ai pas expressément choisi de les faire travailler dans le même domaine. Au début, je connaissais mal le jeu, j'ignorais qu'ils deviendraient collègues, qu'ils reviendraient souvent ensemble du travail et que leurs relations se développeraient jour après jour. Ce sont toutes mes inexpériences et bévues de débutante qui ont fait naître l'intrigue de base de mon histoire, et aussi quelques-uns de ses meilleurs rebondissements : j'ai bel et bien eu des simettes mourant par le feu, par négligence de ma part, mais dans un autre quartier, ce qui me donna l'idée de l'épisode que vous savez, si vous avez bien lu toute l'histoire. De même, l'épisode de Benvolio découvrant son père au lit, avec une autre femme que sa mère, est le fait du jeu, non de moi : une aubaine ! Evidemment je m'en suis servie car elle ponctuait admirablement le tempérament infidèle de Roméo !

Bien sûr, il y eut aussi, de ma part, une bonne dose d'imagination, de réflexion, pour aller au bout de l'histoire. J'avoue que je me suis parfois réveillée le matin en me demandant ce que j'allais mettre dans l'épisode suivant..... En effet, je me suis lancée sans vraiment savoir où j'allais. J'avais tout juste l'intrigue de base en tête et j'envisageais d'en faire 4 ou 5 épisodes, pas plus. Jamais je n'ai imaginé que j'irais jusqu'à 18, avec un épilogue en prime, et que j'embrayerais aussi sec sur une seconde partie, avec la vie des petits-enfants des héros. Sans compter toutes les autres idées qui me sont venues, au fur et à mesure, et que j'ai laissées de côté pour ne pas trop dévier de mon sujet. Lorsqu'on commence un récit, on ne sait jamais où il nous mènera. Surtout moi. Je n'aime pas tout prévoir, tout définir à l'avance, cela m'ôte l'envie de faire. J'aime garder une part d'inconnu, d'improvisation, de découvertes en chemin. Ce fut une belle aventure.

En 2005, n'existait que le jeu de base des Sims 2, pour débuter cette histoire, puis, un peu plus tard, le premier add-on, intitulé "Académie", installé dans le courant du récit. Je jouais avec une machine prévue pour la bureautique, achetée un an plus tôt, alors que j'ignorais totalement l'existence des Sims et que je n'imaginais pas me lancer dans ce jeu à sa sortie ! C'est pourquoi les sims, sur les photos, ont les mains palmées : ma carte graphique de 64 mo était tout juste suffisante pour jouer, mais c'était le cas chez nombre de joueurs, au début (que de chemin fait depuis !). Je ne vous raconte pas à quel point ça ramait au manoir Capp, où je détestais jouer. J'avais viré toutes les décorations florales extérieures, les haies bien taillées, supprimé toutes les clôtures du terrain.

Quant aux autres foyers des familles Capp et Monty, ceux qui séjournent dans la boîte à famille du quartier, leurs membres apparaissent peu, voire pas du tout, tout simplement parce que je n'ai pas trouvé de rôle pour eux dans l'histoire. Sauf, bien sûr, Miranda et Desdemona, qui connurent le destin que l'on sait. 

J'aurais bien d'autres choses à raconter sur le making-of de cette histoire, mais.... ce serait presque aussi long que l'histoire elle-même, aussi je m'arrête ici !

 

* * * * 

Posté par ca_mi_phi à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06/05/12

pr_sentation

 



Véronaville
est l'un des trois quartiers de base du jeu vidéo Les Sims 2, jeu de simulation de vie proposant également deux autres quartiers, chacun avec sa propre histoire, ses propres familles déjà créées. On peut, au choix, jouer avec celles-ci, ou en créer d'autres, ou bien encore créer son propre quartier. Celui-ci est le quartier où a été recréé, à une époque contemporaine, le scénario du chef d'oeuvre de Shakespeare Roméo et Juliette : deux familles ennemies, deux adolescents amoureux, des personnages secondaires souvent issus eux aussi de l’univers shakespearien. Du reste, le quartier tout entier est truffé de références à Shakespeare !

A commencer par son nom ! Véronaville, c’est bien sûr Vérone, la ville de Roméo et Juliette, en Italie (est-il besoin de le rappeler ?)

Comme dans l’œuvre originale, on retrouve d’un côté la famille de Juliette, de l’autre, celle de Roméo. Les Capulet de Shakespeare sont devenus les Capp, quant aux Montague, ce sont maintenant les Monty. Juliette a pour frère un certain Tybalt, alors que chez Shakespeare, Tybalt était son cousin. Roméo, lui, a pour frère Mercutio, qui chez Shakespeare était non pas quelqu’un de sa famille mais son meilleur ami.

 

Chez les Capp, on trouve aussi Hermia, la jeune sœur de Juliette et Tybalt : chez Shakespeare, c’est un personnage d’une autre œuvre théâtrale : Le Songe d’une Nuit d’Eté. Ah, ça vous rappelle quelque chose… Mais oui, les Songedété ! La troisième famille installée à Véronaville ! Puck, Obéron et Titania, les sims de cette famille, sont des personnages de cette pièce. Par contre je n’ai pas trouvé chez Shakespeare de personnage appelé Boutondor, prénom de la petite soeur de Puck.... Or dans la version US des Sims 2, Boutondor se nomme Bottom, qui est un autre personnage du Songe des nuits d'été. Le mystère est éclairci !

 

Les autres sims de Véronaville :

 

Dans la famille Monty

 

Claudio et Isabella : on trouve ces prénoms dans la pièce « Mesure pour Mesure ».

Olivia : vu dans La Nuit des Rois

On trouve aussi un Claudio dans Beaucoup de bruit pour rien, où il y a également des personnages appelés Héro et Béatrice (autres sims de cette famille). Quant au sim jumeau de Béatrice, malencontreusement prénommé Bénédicte dans la version française des Sims 2, il vient peut-être du personnage de Benedick dans cette même pièce.

Chez les Sims 2, Claudio et Olivia sont les parents (décédés) de Roméo et Mercutio. Isabella est leur grand-mère.

 
Dans la famille Capp

 

Miranda et Ariel (famille d’Alban et Cugénonde Capp) : ces prénoms viennent de la pièce La Tempête

Desdémona (même famille) : vient de la pièce Othello

Bianca (famille Bianca Monty) : vient de La Mégère Apprivoisée.

Tous les noms des ancêtres de ces familles sont présents eux aussi dans l’une ou l’autre des pièces de Shakespeare.

 

N'oublions pas les noms des rues dans le quartier Véronaville, visibles quand on clique sur les maisons et les terrains :

 

Rue Stratford et rue Avon : viennent du nom de la ville où est né Shakespeare en 1564 : Stratford-sur-Avon

Rue Globe : ses pièces étaient jouées au Théâtre du Globe, qui existe encore aujourd’hui. Ou plutôt, on l’a reconstruit.

 

Rappelons que Roméo et Juliette a été créé en 1591, il y a donc plus de 400 ans, joué pour la première fois en public en 1595 et a directement inspiré de nombreux créateurs de films, opéras, comédies musicales et autres œuvres, par exemple le film «West Side Story» de Léonard Bernstein.

 

Ci-dessous, voyez en vidéo quelques extraits de la comédie musicale de Gérard Presgurvic, version 2010, ainsi que des images et extraits du film "Roméo et Juliette" de 1968.

 

Ici, je n'ai pas cherché à recréer l'histoire originale. Tout au contraire, de façon imprévue, j'en ai inventé une autre tout aussi maudite et presque aussi tragique, qui m'a tant inspirée que je l'ai développée tout au long de dix-huit épisodes et un épilogue dans "Véronaville, l'autre amour interdit". Ensuite, attachée à ces sims, qu'il m'était bien difficile de quitter après tant d'évènements et d'émotions, j'ai embrayé sur la vie des descendants et créé "Véronaville, la vie continue". Toute une aventure ! Merci à Monsieur Shakespeare et merci aux créateurs des Sims 2 de m'avoir donné matière à tant d'inspiration !

n003_neighborhood1

(photo EA Games)

 

  PS  : vous pouvez lire également l'article en images et avec vidéo, plus complet, que j'ai écrit pour le site Sims-Artists :

veronavilleslider-jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par ca_mi_phi à 09:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]